mardi 3 juin 2014

NASRI, PAPAOUTAI ?

L'éducation d'un enfant est une chose bien difficile. Entre les tentations, les mauvaises fréquentations et la crise d'ado mal négociée, il n'est pas rare que les choses dérapent. Monsieur Nasri, le père pas le fils, a sûrement raté plusieurs étapes. La première  consiste a sanctionner dès le plus jeune âge les enfants qui ont des colères et à ne pas céder à certains de leurs caprices. La deuxième est de leur expliquer pourquoi tout n'est pas permis ainsi que les règles de vie en société ou en famille, cela va de soit. La troisième, enfin, doit leur inculquer la valeur des choses, le respect des autres et l'estime de soit.
Il semblerait qu'un compte en banque bien rempli et les deux nichons d'une ânesse décérébrée (en latin: anara atanes) suffisent à balayer 20 ans de principes éducatifs.

Aucun commentaire: