jeudi 16 mai 2013

LA GRANDEUR DE LA FRANCE

Douze présumés casseurs sont passés en comparution immédiate pour répondre des débordements qui ont suivi les festivités du titre de champion de France du PSG. Douze ! Lundi soir on parlait de centaines de casseurs, de délinquants, d'ultras qui ont cassé des boutiques, dévalisé un bus de touristes, brûlé des voitures et défié les forces de l'ordre mais seulement douze chérubins se retrouvent devant la justice. A priori il n'y avait évidement pas assez de policiers lors de cette manifestation car ils n'ont pu attraper que douze misérables jeunes. Douze personnes toutes plus sympas les unes que les autres avec les excuses les plus ridicules et les explications les plus risibles qui soient. Même un enfant qui arrive en retard à l'école le matin n'a pas autant d'imagination pour justifier l'indéfendable. Et quand on prend connaissance des peines prononcées on a de quoi être stupéfaits. Ils sont tous ressortis libres du tribunal et la plus grosse sanction est deux mois de prison ferme. Rassurez vous, ce jeune enfant de coeur verra sa peine aménagée par un juge d'application des peines pour qu'il évite de trop remplir nos chères prisons. Soulagé.....
Si la police a besoin de renforts, je me propose de leur donner le signalement des dizaines d'abrutis que j'ai vu à la télévision lundi soir, bien calé dans mon canapé. Du premier coup d'oeil je pense qu'ils étaient plus de douze mais je peux me tromper ....
Dans tous les cas, jeunes délinquants de banlieue, n'ayez crainte ! Ce beau pays qui est le votre ne vous ferra rien. La France est le pays des droits de l'homme. Vous avez le droit de taper sur les policiers, de brûler votre voisin dans une voiture, de tirer à la kalachnikov sur les passant ou d'être un islamiste prônant les attentats suicides. Oui vous avez le droit. Au pire vous serez condamné à 10 ans de prison, vous en ferez 3 et on vous assignera à résidence dans un hôtel miteux de Haute Loire au frais de la princesse. Quand vous en aurez marre, il suffit de descendre à la réception et de partir.
Oui la France est un pays de droit et non un pays de devoir. Les seuls devoirs que l'on connaisse sont ceux que vous donne la maîtresse à l'école et encore vous ne voulez pas les faire. Si vous aviez bien écouté en classe vous sauriez aussi que pour demander quelque chose on lève le doigt, l'index et non le majeur. 
Soyons rassurés, les choses changent : certains rapports parlementaires ont récemment suggéré l'accès à internet pour les détenus et la fin de la fessée....
Allons enfants de la patrie ... !

Aucun commentaire: