vendredi 30 mars 2012

LONGUE VIE AUX ASSASSINS



Depuis une quinzaine de jours et ces effroyables tueries de Toulouse et Montauban, les médias de tous poils nous inondent de détails sordides, de scoop hallucinants et  détestables sur la traque du tueur, puis le siège de son domicile, son arrestation musclée et inévitable, ses motivations immondes et même son enterrement. Bref tout ce qui fait le lit de cet islamisme abject et qui engendre un mythe "Merah". Tout ce qui permet de "glorifier" un salopard d'assassin qui a massacré des innocents et qui bafoue tous les musulmans de France qui ne se reconnaissent pas dans cet extrémisme sanguinaire et qui en payent l'addition. Les conférences de rédactions de bon nombre d'organes de presse se résume en une course effrénée au scoop, au sordide et à l'irresponsable. On étale en une des journaux le visage de l'assassin hilare en train de fanfaronner au volant d'une belle voiture allemande, on peut lire pas à pas ses confidences pendant les heures de négociation du Raid, son plaisir de tuer, son absence de remords, son jusque boutisme, son intention de tuer à nouveau. On interview les rares "chanceux" qui aurait pu voir les vidéos de l'horreur. On donne une tribune à son imbécile de père prêt à "attaquer" la France pour assassinat. On met en doute les compétences des policiers à grand renforts d'experts de tous poils bien assis  sur des plateaux de télé climatisés. Si on voulait discréditer la République Française et les institutions garantes de sa suprématie on ne s'y prendrait pas autrement. Et voilà qu'on passe 48h à savoir ou cette loque humaine va être enterrée .... Même l'Algérie n'en veut pas alors on l'enterre près des victimes, à Toulouse ou sa banlieue, c'est pareil, en toute "discrétion" et "intimité". Quelle intimité ? Où se trouve l'intimité et la discrétion quand l'enterrement d'un meurtrier s'étale au journal de 20h devant des millions de gens. Comment éviter la curiosité malsaine de certains ou la bêtise des autres quand on donne le nom des lieux et qu'on filme la mise en terre au détour d'un cimetière envahi de 100 gendarmes ? Le lendemain de l'assaut de Toulouse des imbéciles venaient déjà filmer l'appartement de Merah et d'autres amenaient leurs enfants pour sentir la tanière de la bête et s'imprégner du sang encore tout chaud. Alors imaginons les semaines à venir prêt du tombeau du loup....
La machine est en marche et rien ne pourra l'arrêter. Certains jeunes décérébrés de banlieue ont déjà décroché le portrait d'Al Pacino dans leur chambre pour le remplacer : Scarface est mort, longue vie aux assassins, les vrais, ceux qui passent au journal télévisé ......

Aucun commentaire: