jeudi 14 janvier 2010

Encore une fois merci la psychiatrie !

Un étudiant chinois soit disant "pénalement irresponsable" assassine une pauvre secrétaire de 49 ans à l'université de Perpignan. Exit la case judiciaire, il file tout droit à l'hôpital, la famille de la victime repassera. Il manquait, parait-il, de "discernement".
Imaginons un instant un étudiant français assassinant une secrétaire chinoise à Pékin : je pense que le bourreau aurait rapidement "discerné"....

1 commentaire:

DgN a dit…

Drôle de conception de la justice! Donc si un étudiant chinois critique Sarkozy, on devrait l'enfermer 10 ans en prison comme en Chine.
Il me semblait que les hommes naissaient libres et égaux en droits, je ne sais plus ou j'ai lu ça.
Aussi ignoble soit son acte, je ne pense pas qu'un malade mental soit responsable du système judiciaire de son pays