jeudi 28 janvier 2010

Sarkozy chez Apple !


Jean Sarkozy a fait acte de candidature auprès de Steeve Jobs pour prendre la tête de l'IPAD !

Le patron d'Apple réserve sa réponse......

Une Frêche bien fraîche !


Dernière minute !!! Georges Frêche a encore dérapé ! "C'est inadmissible!" commente Claude Bartolone, "Une honte !" s'indigne les Verts. "Vite une autre liste PS en Languedoc Roussillon pour contrer le nazillon ! "

Mais qu'a-t-il dit ? Viiiiite informez moi ! Whaouuuu ! Une sortie croustillante de Frêche ..........! Je file sur Internet...ça fait la Une......
Il a traité Laurent Fabius de "pas très catholique".
Ah bon? C'est tout ? Tout ce remue ménage pour ça ?

"Pas très catholique" expression qui signifie : Peu conforme à la morale, sujet à caution, douteux.

Vu les casseroles que traînent Monsieur Fabius depuis ses débuts en politique et les litres de sang contaminés qu'il a déversé dans les hôpitaux français, il n'est pas déplacé de le traiter de "pas très catholique". Ceci sans penser une seule seconde à son judaïsme. On s'en moque royalement que Laurent Fabius soit juif, musulman ou catholique. On ne parle pas d'antisémitisme mais de critique d'un homme politique français avec une expression populaire utilisée dans maintes situations sans pour autant faire allégeance aux Lepénistes ou aux chambres à gaz ! La France est un pays curieux où la liberté d'expression est de plus en plus bafouée par une ribambelle d'intellectuels qui ne pensent qu'à éplucher la presse écrite ou internet tous les matins pour relever la petite tournure de phrase ou le bon mot qu'ils vont pouvoir attaquer le reste de la journée. Coluche doit se retourner dans sa tombe ! On ne peut plus dire "juif" sans être taxé d'antisémitisme, "musulman" sans porter la burka ou "catholique" sans partir en croisade! Georges Frêche n'est certes pas un saint, c'est même les 12 salopards à lui tout seul, mais pourtant ces salopards, quand ils font leur boulot, on les aime bien....

mercredi 27 janvier 2010

Dis papa, c'est quoi le Paris - Dakar ?


- Dis papa, c'est quoi le Paris -Dakar ?
- Le Paris -Dakar, mon chéri, c'est une course de motos, de camions et de voitures qui se déroule en Argentine.
-Et Dakar c'est la capitale de l'Argentine ?
- Non fiston, c'est la capitale du Sénégal.
-Alors ils passent par le Sénégal aussi ?
- Non ! Non ! Cette course s'appelle comme ça parce qu'il y a 3 ans elle se disputait encore entre Paris et Dakar. Depuis 1978 des centaines d'équipages ont traversé l'Afrique pour faire une belle course d'aventuriers. Mais depuis quelques années, les voitures d'usine ont complètement sclérosé l'épreuve et les organisateurs ont été obligés de durcir le parcours pour faire passer les concurrents dans des pays en guerre, au milieu des terroristes et des champs de mines pour faire l'actualité, pour que les médias s'intéressent encore à cette course. Une année ils ont même transportés tous les véhicules en avion pour une étape très dangereuse !
- Des avions aussi font la course ???
-Nooonn ! Mais c'est trop compliqué à t'expliquer......
- Et pourquoi on ne voit jamais d'image de cette course à la télé ?
- Et bien parce que tout le monde s'en fout ! Alors France Télévision, qui a les droits de retransmission pour quelques temps encore, est obligée de couvrir ce non évènement sportif en faisant un magazine à 23h30 tous les soirs, quand tu es couché mon chéri !
- Il paraît aussi qu'il y a des gens qui meurent pendant la course ?
- Ah oui ! Chaque année il y a des morts pour que la course fasse l'ouverture des journaux télévisés ! Soit des concurrents qui avaient quand même payés 10000 euros de frais d'inscription et qu'on oublie dans la nature comme en 2009, soit des spectateurs comme cette année. C'est bien les morts, ça fait vraiment aventure !!!
- Et qui c'est qui a gagné cette année papa?
- Euuuuhh....j'sais pas.....va demander à maman..... !

lundi 18 janvier 2010

Elina Garancita !

Une émotion particulière a envahi New York samedi 16 janvier lors de la repésentation de "Carmen" au Metropolitan Opéra. Opéra retransmis en direct dans des dizaines de salles de cinéma à travers le monde. Les spectateurs et les "cinéstateurs" sont tombés raides amoureux d'Elina Garanca, une mezzo-soprano incandescente venue du froid, qui a hypnotisé la salle. Une voix exceptionnelle, une performance d'actrice époustouflante, un charisme et une sensualité rarement égalée pour ce rôle porté par une mise en scène audacieuse. Finis les ténors à 4 mètres de la belle pour déclamer leur amour, finies les manières, fini les cantatrices castratrices, place à la fougue, à la passion, à la provocation qui habitent depuis longtemps ce rôle. Elina Garanca les a mises en valeur comme jamais. On se demande encore comment, dans le deuxième acte, Roberto Alagna ne se sent pas obligé de ré écrire l'histoire quand Don José doit choisir entre une Carmen offerte et un clairon de régiment improbable. Il hésite ? Dans un bruyant chuchottement les spectateurs avaient déjà tous choisis pour lui. Impossible de résister à la Carmencita de Riga ! C'était magnifique et paradoxalement plus prenant au cinéma où les acteurs filmés de près laissaient encore plus transparaître leurs émotions. Bravo et encore merci pour ce délicieux moment, pour cette Carmen star parmi les stars. C'était la première fois que je regardais autant la musique ......
Un extrait en blonde !

jeudi 14 janvier 2010

Encore une fois merci la psychiatrie !

Un étudiant chinois soit disant "pénalement irresponsable" assassine une pauvre secrétaire de 49 ans à l'université de Perpignan. Exit la case judiciaire, il file tout droit à l'hôpital, la famille de la victime repassera. Il manquait, parait-il, de "discernement".
Imaginons un instant un étudiant français assassinant une secrétaire chinoise à Pékin : je pense que le bourreau aurait rapidement "discerné"....

mardi 12 janvier 2010

Pourquoi se gêner ?

Aujourd'hui dans son émission "On va s'gêner!" sur Europe 1, Monsieur Laurent Ruquier, au détour d'une question insipide dont il a le secret, s'est permis d'insulter dixit "10 connards de parents" qui ont eus le malheur d'oublier leurs enfants dans leur voiture. La question traitait de l'utilité ou de la futilité d'installer dans les voitures des détecteurs de présence d'enfants, au cas ou leurs parents les oublieraient. Passons sur le pour ou le contre d'une telle mesure mais revenons sur la discussion qui s'en est suivie. M Ruquier s'est donc permis de dire qu'il était plutôt contre, que ça ne le concernait pas et qu'il trouvait infantilisant de déresponsabiliser les parents qui ne savaient pas s'occuper de leurs gosses ! Cette opinion était soutenue par son sextoy préféré, Steevy Boulay, qui s'y connaît autant en enfant que moi en sodomie. Les autres protagonistes de l'émission ont heureusement essayer d'expliquer la détresse, le désarroi, l'incompréhension, la culpabilité qui pouvaient envahir un papa ou une maman qui a un jour tué son enfant en le laissant dans sa voiture trop longtemps. Sans aller jusqu'au drame j'ai moi même un jour été surpris de descendre de ma voiture, de la fermer et de me rendre compte 30 secondes après que mon fils était toujours dans son siège auto. Et croyez moi, 30 secondes c'est long. Alors je n'excuse pas de tels agissements mais malheureusement je les comprends contrairement à 2 imbéciles radiophoniques parisiens, sans enfants. Ne voyez pas dans cette dernière qualité une quelconque phobie de ma part mais quand on ne sait pas ce que vivent les gens on s'évite des jugements hâtifs, tranchés et blessants. Vous avez peut être oublié quelques instants ce pourquoi on vous aime pourtant bien, votre humour.