jeudi 11 juin 2009

AC D'exCès


J'ai encore les oreilles qui sifflent. Deux jours que je suis allé voir le concert d'ACDC au Stade Vélodrome de Marseille et toujours cette sensation sonnore. C'était parfait, au sens du spectacle j'entends. Un train qui débarque sur scène, des feux d'artifices, des canons, la fameuse cloche, une poupée gonflable de 10m de haut, tout ceci millimétré. Début 21h00 en plein jour ( pourquoi ne pas attendre la nuit ? J'ai toujours horreur des concerts de jour....) et fin deux heures plus tard, à 23h00 pétantes. Fermez le ban ! Déjà l'année dernière pour Police c'était aussi bien calibré mais la comparaison s'arrête là. En effet l'amusement a rapidement prit le pas sur la fascination musicale que ce groupe interplanétaire aurait pu me procurer. Il est curieux d'avoir l'impression d'entendre pendant 2 heures le même morceau de musique. Avec 4 accords ils font 20 chansons quasi identiques ! Et d'être étonné, au début de chaque morceaux, du petit rictus qui hornait mon visage comme pour dire :" Hé les mecs ! Mais c'est la même !? ". Du bon son rock, hard rock binaire me direz vous, oui mais bon quand en plus on n'entend et on ne comprend pas une seule parole, ça peut devenir lassant.
Les performances scéniques des membres du groupe sont largement à la hauteur bien qu'il leur faut s'arrêter 2 ou 3 minutes entre chaque morceau pour respirer et boire un coup ( pas 2 chansons enchaînées pendant tout le concert !). Et bien sur l'âge, mon bon monsieur ! A quasiment 55 ballets c'est un peu plus dur de s'égosiller ou de courir dans tous les sens. Pour preuve Angus Young, qui certes manie la guitare dans des riffs un peu trop endiablés, mais qui peut être parfois pathétique. Une certaine démesure habite ses performances mais je n'ai pu m'empêcher tout au long du concert de voir un presque vieux monsieur quasi chauve avec des cheveux longs (si, si ça existe !!!) et ça casse un peu le mythe, surtout quand il se roule par terre.
A ce rythme il ne va pas aller bien loin, surtout qu'il n'est pas bien gros....
A la sortie du concert se mêlait donc plusieurs sentiments contradictoires : J'avais vu des dinosaures du rock n'roll et je m'étais bien amusé mais d'un autre coté il y avait un coté "Johnny Halliday qui devrait s'arrêter avant d'être pathétique". Certes ils ne sont pas tombés encore si bas....

Aucun commentaire: