dimanche 19 avril 2009

Institutions


Prenons, par exemple, la construction d'un pont. Pour construire un pont dans une commune, il faut souvent l'intervention de la commune, de la communauté de commune, du conseil général, du conseil régional, du ministère des transport et de l'Europe. Parfois la préfecture s'en mêle, le président de la république se positionne si c'est le viaduc de Millau, les bâtiments de France ou les monuments historiques si le pont enjambe une église, bref il faut 10 ou 15 ans pour faire un pont !

Tout ceci pour illustrer la nécessité que nous avons à simplifier les différents niveaux de décisions. Voilà pourquoi je suis pour la suppression des départements. Depuis l'avènement des communauté de communes, le département ne sert plus à grand chose et ses compétences pourraient vite être dispatchées vers d'autres administrations. Oui mais voilà : les élus des conseils généraux ne sont pas d'accord..... quand ils y sont élus ! Et on mettrait des milliers de fonctionnaires dans l'embarras. Mais on veut faire des économies et simplifier les démarches ou continuer à créer des sous commissions, des sous institutions pour que tout le monde ait son petit niveau de pouvoir ? Et puis quand on est maire, on embauche des citoyens à la mairie pour qu'ils votent pour vous ! Au conseil général, même combat, et si en plus le président du Conseil s'occupe de l'attribution des logements sociaux, ça fait un levier de plus pour glaner quelques supporters. Et ainsi de suite dans la plus belle tradition de la république française ! On comprend pourquoi personne ne veut lâcher sa machine à voix. Les élus territoriaux ont même avancé un argument choc pour préserver leur départements : l'attachement des citoyens à une de leur plus vieille institution départementale. Le plus bel exemple ? Les nouvelles plaques d'immatriculations ! Soit disant tout le monde est contre parce qu'on perd de notre identité. La bonne blague.....Elle est ou l'identité de milliers de parisiens qui attendent la retraite pour s'acheter un petit coin de sud ? Elle sert à quoi l'identité des "13" qui vont caillasser les voitures des "75" ? Ou les "66" qui tapent sur les "64"? Ou le Pays basque qui n'aime pas les bordelais ? Ou les bretons qui ne savent toujours pas si Nantes est en Bretagne ou pas ? Des querelles de clochers qui à l'heure de la mondialisation et d'internet paraissent ridicules tant les gens se déplacent et communiquent aux 4 coins du monde. Oui mais ça justifie qu'on ne touche pas à "mon département " Na! Par contre si on demande aux citoyens qui font une queue interminable à la préfecture pour changer leur carte grise, si ils sont pour la plaque d'immatriculation unique, j'ai peur que la notion d'identité locale en prenne un sacrée coup.....

Dans un autre registre on peut se demander à quoi sert le Sénat ? C'est la maison de retraite de l'état, non? Il y a même un coiffeur au Sénat, comme dans les maisons de retraite .....
De toute façon une loi est votée par l'Assemblée, puis elle se retrouve au Sénat qui est d'accord ou pas et qui renvoie le texte à l'Assemblée pour, au final, un retoquage et un vote définitif qui se moque royalement de l'avis de 343 séniles de la politique ! Et puis les députés ne vont pas trop critiquer le Sénat parce ce qu'ils y seront bientôt pour y couler des jours heureux.

La France compte plus de 500000 élus payés par nos impôts : on continue ?

Aucun commentaire: