lundi 26 janvier 2009

Haut et court.....


La semaine dernière, l'annonce de l'assassinat de deux bébés et d'une puéricultrice dans une crèche en Belgique m'a glacé, congelé, frigorifié. Sans compter les blessures infligées à d'autres enfants et aux visions d'horreurs qui vont les poursuivre pendant des années. La question évidente qui brûle l'esprit de n'importe quelle personne civilisé est : comment peut on faire cela ? Une fois que la totalité des psychiatres, des journalistes, des juges, des avocats, des spécialistes ou des poivrots et curés du coin auront réussis à ne trouver aucune explication, si ce n'est celle de dire que c'est l'oeuvre d'un déséquilibré, on fait quoi ? Et bien rien ! C'est à dire que ce jeune homme va être déclaré pénalement irresponsable, il va être interné dans un bel hôpital psychiatrique, il sera toujours un danger public pour tout le personnel, qu'il pourra à l'occasion agresser voire leur trancher la tête à coup de sabre ! Si il s'ennuie un peu il pourra s'échapper et aller poignarder un jeune étudiant dans la rue, pour s'amuser.... La police le rattrapera et le remettra dans sa belle chambre jusqu'à la prochaine. Vous savez, ce n'est pas sa faute, il n'est pas normal. Il faut les comprendre ces gens là, la société doit les aider, les soigner, les accompagner pour que peut être un jour ils retrouvent toute leur place..... Et bien non !! La société doit les exterminer, oui, les exterminer !!!!!! Je pèse ce mot horrible, venu d'un autre âge, mais je le dis quand même. Ça va continuer combien de temps? Combien de familles dévastées, de vies "normales" détruites par la folie, la barbarie de quelques ravagés qui ne sont que des animaux? Alors on va nous expliquer que sa mère était alcoolique, son père le battait, à l'école il était renfermé, les services sociaux ont été défaillants, il a pris exemple sur internet, il voulait être connu et j'en oublie évidemment, mais pourquoi tout ceci donnerait le droit à un individu de tuer les autres, de leur ôter la vie, de se défouler sur des enfants, sans aucune sanction, avec moins de sévérité que le plus grand des bandits ? Certaines maladies tuent, elles tuent malheureusement le patient atteint, mais celles dont on parle tuent les autres et c'est totalement différent : les autres n'y sont pour rien !

Post scriptum : J'entends déjà la réprobation de certains qui ne vont pas manquer de me traiter d'extrémiste ou de facho. Je démends évidemment ces qualificatifs. Je ne suis qu'un simple papa abasourdi depuis trop longtemps par tant de folie, un papa qui n'a pas pu s'empêcher de penser avec frissons à ses enfants, à ces enfants.

jeudi 15 janvier 2009

SARKO TOUR



Au mois de décembre 2008, M.Gaudin, Maire UMP de Marseille a décidé d'annuler les cérémonies de voeux aux corps constitués par solidarité avec les citoyens victimes de la crise et d'allouer la somme économisée à des projets ou des associations marseillaises. Très bonne initiative qui a permis ainsi d'économiser entre 300 et 400000 euros de frais de représentation, traiteur et compagnie. Un chiffre hallucinant pour des représentations municipales dont on peut douter de la pertinence.
Au niveau national, les traiteurs et autres restaurateurs, les loueurs de barrières, d'appareils de sonorisation, Total, les hôtels de luxe de province sont rentrés dans une période faste. En effet notre cher Président s'est lancé dans un tour de France des voeux, tel Lance Amstrong volant de cols en cols lors de la grande boucle estivale. Et c'est parti ! Lundi à St lo avec les enseignants ( enfin, pas trop "avec" .....), mardi Nîmes et la culture (pourquoi Nîmes ?), mercredi les forces de l'ordre, jeudi il a voulu voir Vesoul et il a vu Vesoul ! (seule commune UMP du coin !!), demain peut être à Gaza pour présenter ses voeux au Hamas, samedi au Vatican et dimanche à Eurodisney, non?
Et chaque fois des milliers de fonctionnaires mobilisés, des vehicules déplacés, des centres villes bloqués, des commerçants qui perdent une journée de chiffre d'affaire et, le comble, des citoyens privés de liberté de déplacement et d'interdiction de circuler, même à pied !
On croirait Kadhafi en visite officielle....

Une seule question se pose : combien coûte ce cirque médiatique? 1, 2 ou 5 millions d'euros ? Pour souhaiter des voeux ? Je trouve la carte postale un peu chère, non?

mardi 6 janvier 2009

Scandales à l'hôpital !


Dernière minute !!!!! Un enfant de 5 ans, victime d'une méningite, aurait été sauvé par les efforts de tout le service de pédiatrie de l'hôpital. Le médecin en charge de la pathologie refuse d'en endosser la responsabilité et dénonce ses collègues et les infirmières du service comme étant les principaux responsables de ce sauvetage ! Les parents en larmes félicitent les soignants et annoncent qu'ils ne porteront pas plainte pour "Assistance à personne en danger"!
Aux urgences cardiaques un papa de 3 enfants qui a fait un infarctus dans son jardin vient d'être réanimé et sauvé par un cardiologue inexpérimenté de 29 ans qui a déclaré : " je ne l'ai pas fait exprès!". La famille a décidé de passer l'éponge.....
Au pôle cancérologie une jeune femme de 29 ans atteinte d'une tumeur au sein diagnostiquée à temps, vient de sortir de l'hôpital après 4 mois de traitements : elle serait guérie ! Son futur époux est scandalisé que l'on n'est pas pu la soigner en 2 mois mais il ne dénoncera pas le chef de service au conseil de l'ordre. Enfin, une dame de 45 ans victime d'un accident de la route alors qu'elle grillait un feu rouge et qu'elle téléphonait, a recommencé à marcher seule après 1 mois de coma, 2 mois de réanimation, 3 interventions chirurgicales et 6 mois de rééducation dans un centre spécialisé. Elle n'aurait pas déboursé un euro sur les 50000 euros de frais engagés pour lui sauver la vie. Son avocat a envoyé une lettre au directeur du CHU pour demander le remboursement de son soutient gorge de grande marque (véridique!!!!) endommagé lors de sa réanimation en urgence. La presse soutient la plaignante.....
Si maintenant l'hôpital se met a sauver des vies.....où va-t-on ?

lundi 5 janvier 2009

Qui est la mère de la fille de Rachida Dati ?


Et bien oui ! la question n'est pas de savoir qui est le père de cette pauvre petite mais plutôt qui est sa mère ? En effet l'histoire de France est remplie de filles et fils illégitimes, cachés, retrouvés, héritiers, reniés et ce n'est pas un marmot de plus qui va révolutionner le microcosme de la cour parisienne et sarkozienne! On s'en moque royalement du père et si madame Dati ne voulait pas qu'on fasse un fromage de cette histoire il suffisait qu'elle dise tout simplement " le papa est .... Maurice Trucmuche, on s'aime, ou plus simplement on a copulé comme des cochons un soir de fiesta et comme j'ai la quarantaine bien trempée, il est temps que je me reproduise!". Et au bout de 3 jours tout le monde aurait laisser tomber l'info sans intérêt. Même si c'est le frère de Sarkozy ou Khadafi ou Poutine, après l'émoi de la presse internationale, on serait passé au sujet suivant. Parce que ce qui importe le plus c'est de savoir ce que fait Mme Dati en tant que Ministre de la justice, dans un pays ou la population carcérale augmente, où les conditions de détentions forment de futurs ennemis publics N°1 ! Pourquoi cette dame focalise la crispation de milliers de fonctionnaires de son ministère ? Pourquoi elle se la pète sur les plateaux télé et dans les soirées mondaines au lieu de travailler consciencieusement ? Pourquoi elle change de collaborateurs tous les 3 mois ? Pourquoi je paye avec mes impôts cette femme qui réforme et négocie en Dior ? Elle fait partie de la minorité visible paraît il : mais de laquelle ? Celle issue de l'immigration qui trime au quotidien pour se faire une place au soleil ou celle pleine aux as qui virevolte dans les soirées de l'ambassadeur? Je pencherais pour la deuxième catégorie. Ses frasques n'intéressent personne et je préférerais qu'on se souvienne de ses réussites au sein de son ministère que du nom de la nounou qui va se coltiner Zorah. Parce que évidemment c'est une mère modèle : pas un jour de congés maternité, on reprend tout de suite le boulot et comme ça on croira que je bosse comme une folle. Petite Zorah, quand tu snifferas ton premier rail de cocaïne dans une orgie parisienne pour tes 20 ans avant de faire des gâteries à tout le gratin, tu penseras aux plus importants moments de ta vie où ta maman n'étais jamais là. Même pour ta naissance je crois qu'elle n'était pas là......