dimanche 2 novembre 2008

Démocrates - Socialistes : même combat


En ce mois de novembre, la France retient son souffle. Un vent de changement balaye tout sur son passage. Un espoir à gauche se lève dans un pays exsangue depuis trop longtemps. L'issue de l'élection ne fait aucun doute. Tous les sondages prédisent une victoire du candidat de la minorité visible. C'est l'élection de ce début de siècle qui va tout changer. On parle des élections américaines ? Mais non ! On parle du congrès du PS, évidemment ! Et bien oui, Delanoë pas Obama ! Qu'est ce que l'élection du Président des USA comparé à notre beau congrès du PS. Un PS en ordre de marche, soudé, uni, fédérateur derrière un leader incontesté. Un PS emmené par son "faucon" Montebourg, sa Sarah Ségolène Royal Palin et sa Condoleezzaubry. Une vrai machine de guerre, depuis des mois en campagne, qui passionne la France et les français. Une élection qui va voir émerger un leader charismatique capable de révolutionner son pays et le monde. Que de différence entre un Obama très classe dans son costume Armani, superstar parmi les stars, soutenu par le gratin américain autour de sa femme et de ses enfants soudés dans la réussite, en comparaison avec un Bertrand Delanoë dans son complet la Redoute, adulé par Cali et Dorhasso, épaulé par sa femme et .....à non, il n'a pas de femme, j'oubliais. Bref, incomparable.....
Et que dire de la presse qui fait ses unes depuis une semaine sur le match Obama / Mc Cain, reléguant dans quelques entrefilets le duel Delanoë / Aubry. Dommage quand même de ne pas donner à cet évènement politique toute l'aura qu'il mérite. D'autant que la crise financière avait déjà pas mal occulté ce sommet de la vie politique française.
Heureusement bientôt tout sera terminé. Plus que quelques heures pour connaître le futur homme fort de la gauche française. Le PS sera alors l'équivalent des plus grand partis de gauche en Europe. Une motion novatrice entrera en vigueur et insufflera un vent nouveau qui.......

Bon, allez ça suffit les bêtises ! On ne verra rien du tout et on va continuer à faire rire la planète France. Remarquez pour faire rire, il vaudrait mieux élire DSK à la tête du parti parce qu'en ce moment au niveau des parties (fines...) il en connaît un rayon !

Aucun commentaire: