jeudi 18 septembre 2008

Darcos, pas Darcos


Notre cher ministre de l'éducation s'en tirait plutôt bien depuis le début de son mandat. Certains diront qu'ils ne sont pas contents, notamment les enseignants, mais il faut dire qu'il ne sont jamais contents ! Que le ministre soit de gauche ou de droite, c'est la même chose. Jamais contents ! Donc ils sont à l'affût des boulettes ministérielles amplifiées depuis qu'internet diffuse comme informations les plus petites phrases assassines prononcées dans l'arrière cour d'un bar, sous un porche, près des poubelles. Donc Darcos s'est fait avoir. Son discours légèrement méprisant et démagogique a eu le mérite de réveiller une profession endormie. La maternelle est évidemment un outil fantastique pour l'apprentissage de nos bambins, une découverte de la société en dehors de la cellule familiale et un bon tremplin pour l'école primaire. Cet enseignement est de plus gratuit, à mon sens indispensable et le monde entier nous l'envie. Mais tout ce que dit monsieur Darcos n'est pas faux. Pourquoi, effectivement, recrutons nous des enseignants bac+5 pour faire l'école primaire et qui plus est, la maternelle. Mes propres enseignants avaient "juste" passés l'Ecole Normale et ils étaient tout aussi capables de faire classe ! Maintenant il nous faut des ingénieurs. Foutaises.....! D'autre part les parents veulent faire rentrer leurs enfants de plus en plus tôt en maternelle....... parce que c'est gratuit ! Tout simplement. Et je pense que ce n'est pas une bonne chose de mettre dans une classe de 25 enfants un gamin de 2 ans et demi. La crèche est beaucoup plus adaptée, avec un personnel plus nombreux. Certes c'est payant, mais généralement avoir des enfants ce n'est pas gratuit.... L'âge minimum pour l'école doit être 3 ans et pas avant. De plus la maternelle n'est pas obligatoire et les gens ne doivent pas penser que c'est un droit, voire une obligation. On ne se rend plus compte du coût de ces infrastructures, comme pour la santé d'ailleurs. Tout le monde croit que c'est gratuit : ce n'est pas gratuit et c'est même très cher. Pour continuer a profiter de cette "maternelle" de qualité, il faut fixer des règles plus précises pour qu'elle continue d'exister. Si on accueille tout le monde, tout le temps, un jour il n'y aura plus assez de moyens pour la mettre à disposition du plus grand nombre et on tombera dans des systèmes anglosaxons qui rendent, pour les familles, hors de prix la prise en charge des tout-petits. Ce n'est pas ce que vous voulez, hein ? Monsieur Darcos......, hein ? Attention je surveille.........

Aucun commentaire: