mardi 2 septembre 2008

Buckley is Back !


J'ai acheté en 1995 le CD "Grace" de Jeff Buckley. Une pure merveille, le chef d'oeuvre d'un génie. Depuis cette date ce monsieur a vendu au moins 750000 exemplaires de cet album (contrairement à Carla Bruni qui ment allègrement sur le chiffre des ventes de son mauvais dernier opus....), et ......il est mort ! Et oui, tragiquement noyé à 30 ans dans le Mississipi. C'est bête et regrettable pour la production musicale du 21ème siècle, mais c'est ainsi.

Depuis, quelques morceaux ont été réédités, une compil a assouvi la nostalgie des fans, sa maison de disque et sa maman se chargeant de faire fructifier ses rares et superbes oeuvres musicales, bref la routine pour un artiste décédé, le seul point commun avec un Claude François ou un Grégory Lemarchal. Une chose m'intrigue tout de même : depuis 2 ou 3 mois on entend régulièrement sur les ondes de radios commerciales type Virgin ou RTL2, son morceau " Hallelujah". Je n'arrive pas à m'expliquer ce regain d'intérêt pour ce musicien qui intègre tout à coup la grand messe des artistes dans le coup, qui rapportent (ou pas assez justement...), dont on fait la promotion comme un vulgaire Julien Doré ou autre Madonna. On passe 10 fois par jour son "tube", on nous fait la pub pour sa sonnerie de téléphone (ah !!! la sonnerie de téléphone....en voilà une reconnaissance du milieu musical.... !!), on l'entend partout et même au Stade Vélodrome, lors du recueillement posthume qui accompagne l'hommage à 2 supporters de l'OM . Je me réjouis évidemment que le grand public découvre Jeff Buckley mais c'est vraiment symptomatique du fonctionnement de la production musicale internationale. A croire qu'ils n'ont rien d'autre à nous mettre entre les oreilles ou alors qu'il est ainsi facile de gagner de l'argent en rentabilisant de vieux catalogues trop longtemps oubliés. Vous ne pouviez pas l'encenser en 1995, Jeff Buckley? Ces chansons étaient moins bonnes qu'aujourd'hui? Ils ont du se rendre compte de son talent quand ils sont allés voir le film "Ne le dis à personne" et ont entendu le merveilleux morceau "Lilac wine".
Actuellement n'est-il pas plus judicieux de nous faire découvrir le futur Jeff Buckley plutôt que de nous rabâcher le cerveau avec des Cali, des Raphaël ou autre Amy Winehouse, véritable amphore remplie d'alcool et de stupidité ? Apparemment non.....
Récemment un ami a enfin produit son propre album, en gestation depuis des mois, et le résultat incomparable avec les musiques de Jeff Buckley, aurait sa place sur n'importe qu'elle radio commerciale. Il va se bagarrer sans doute pendant des mois encore pour espérer faire découvrir ses chansons au plus grand nombre mais ces messieurs d'Universal n'ont pas vraiment changer leur fusil d'épaule et ils n'ouvrent pas assez les yeux sur le reste du monde musical. Heureusement internet leur fait perdre de l'argent et ça les oblige à s'aérer le cerveau. Ils se mettent à écouter Myspace, à respecter des artistes connus avant d'avoir été signés, et à comprendre leur parcours musical. Ils n'imposeront bientôt plus rien et devront se plier un peu plus à un monde qui va plus vite qu'eux. Et ce n'est pas en rééditant de vieux et malgré tout merveilleux chanteurs, qu'ils engendreront de futurs très bons artistes.
Site Officiel Jeff Buckley : http://www.jeffbuckley.com/
Découvrez Morton's sur http://www.myspace.com/lesmortons

Aucun commentaire: