vendredi 18 juillet 2008

Bison pas futé

Voilà, c'est l'été ! Les vacances, la plage, l'air pur...des bouchons ! Comme chaque année notre cher bison futé nous prodigue ses conseils pour passer de bons moments sur les autoroutes françaises. Et ses conseils sont tellement bons qu'il y a toujours autant de bouchons sur la route des vacances en France depuis 32 ans, date de la création de cet organisme qui a l'art d'enfoncer les portes ouvertes. Le premier weekend de juillet il y aura du monde sur les routes du vendredi soir au samedi soir dans le sens des départs. Le deuxième weekend les routes qui descendent seront rouges voire noires et celles du retour rouges.... et ainsi de suite jusqu'au 1er septembre. Incroyable, non? Les gens partent en vacances l'été, ils louent leur semaine de vacances à partir du samedi, ils prennent l'autoroute, c'est dingue, non ? Voila des attitudes surprenantes et il a fallu créer un organisme d'information routière pour nous le signaler. Évidemment nous sommes tellement bêtes, qu'il nous est difficile de savoir l'évidence. Pour accentuer cet état de fait les médias et notamment la télévision nous gratifient de duplex en direct des gares, des aéroports et des PC gendarmerie des autoroutes pour nous raconter la vie trépidante des réseaux de transports français. Toujours le même message : il y a du monde qui part en vacances : INCROYABLE !
Pour aider un peu bison futé il serait judicieux de se rendre compte que 90% des bouchons en France sont dus aux péages. Quoi de plus naturel que de construire des autoroutes partout et de les barrer par de beaux et grands péages qui empêchent un écoulement du trafic. Alors pour nous faire passer la pilule on nous sort le couplet suivant : pensez à vous arrêter toutes les 2 heures, buvez parce que l'été il fait chaud ( ah bon ?), ne partez pas tous à la même heure, roulez moins vite, mais surtout restez sur l'autoroute pour passer nos belles barrières de péages. On laisse des personnes âgées, des enfants et des familles entières s'entasser sur des kilomètres de bouchons parce qu'il faut payer. Débile....... Ne pourrait-on pas inventer des systèmes de trajets prépayés avec accès à un télé péage spécifique ? je pars de Paris et je vais à Palavas les flots et hop! je commande et paye mon trajet sur internet et je reçois une puce électronique correspondant à mon trajet qui me permet de passer le péage sans m'arrêter. Pas bête, non ? Mais non c'est sûrement trop compliqué, trop cher, trop ......facile : il vaut mieux les laisser s'agglutiner sur notre beau réseau parce que de toute façon ils sont obligés de le prendre ! Et oui ! comme l'essence......obligés !!!!!


jeudi 10 juillet 2008

PPDA et Robert


Jeudi 10 juillet 2008 Patrick Poivre d'Arvor présente sont dernier JT de 20h00, après 20 ou 30 ans de bons et loyaux services, et reçoit sa lettre de licenciement accompagnée sûrement d'une indemnité de millionnaire, qui sera sinon contestée et réévaluée devant un quelconque conseil des Prud'hommes. Il nous l'assure dans Paris Match : " Non, il n'y aura pas de traversé du désert ....". Ouf ! On est rassuré !

Jeudi 10 juillet 2008 Robert, ouvrier chez Arcelor/Mital à Gandrange depuis 27 ans, apprend qu'il sera licencié prochainement ou muté dans une autre usine du groupe moyennant 2 mois de salaire brut comme prime de mobilité. Robert nous l'assure : " Oui, je me suis fait mettre !" En effet il va devoir déménager, vendre sa maison comme d'autres au moment ou l'immobilier baisse, déraciner sa famille, retrouver un emploi ou se reconvertir à 55 ans dans un métier différent, et attendre si il le peut sa retraite avec l'angoisse de ne quasiment rien toucher de déscent.

Oui mais Robert, tu fais chier ! Pense aux autres un peu ! A PPDA qui doit se morfondre tout l'été à St Tropez en attendant de retrouver une émission à la rentrée sur M6 ou Canal+, ou alors à défaut, d'animer une émission sur Europe 1 ou RTL. Pense à son dernier livre sur Lawrence d'arabie, si il ne se vend pas bien, hein ? Tu y as pensé, hein ?
Allons Robert, un peu d'humanité et si tu ne comprends pas tout, l'autre Laurence, la Ferrari de TF1 t'expliquera tout.

mardi 8 juillet 2008

Vite ! ma montre ....

Dimanche soir finale de Wimbledon. Ou plutôt non : Finale d'anthologie entre Federer et Nadal ! Quel spectacle et quel suspense pour un match de tennis comme on en avait pas vu depuis longtemps. Pour le néophyte tennisman que je suis, ce fût un vrai régal alors que ces derniers temps la petite balle jaune m'ennuyait royalement. Un tout petit détail est venu ternir ce beau moment de sport. Avez vous remarquez qu'une fois le match gagné, une fois l'écroulage de rigueur sur le gazon effectué, une fois les remerciements de papa et maman réglés, Rafaël Nadal est allé subrepticement enfiler sa grosse montre de marque pour aller recevoir la coupe ? Comme si il avait joué 4h30 avec cette belle montre, pleine de sueur. C'est un peu risible et pathétique de monnayer à ce point ses efforts et de faire preuve d'un professionnalisme malsain. On croirait un skieur qui fini sa descente et qui s'empresse de montrer ses skis. La différence c'est que le skieur il se sert de ses skis, il ne les enfile pas une fois arrivés en bas ! Et encore tous les skieurs le font et il n'y a qu'un seul gagnant, à croire que les perdants montrent leur paire un air de dire :" Hé regardez ces skis, c'est avec cette marque que j'ai perdu !!". Il y a quelques temps déjà une certaine Marie Jo Pérec gesticulait devant une caméra de télévision parce qu'on ne voyait pas assez son sponsor, quitte a passé pour une mauvaise danseuse de tektonik ! Et les exemples sont nombreux de ces sportifs qui vendent littéralement leur performance comme un vulgaire camelot, quitte à faire passer au second plan leur exploit. Les plus forts ce sont les cyclistes : le type vient de monter le Tour Malet, d'enchaîner 5 cols, de se battre comme un beau diable, de soit disant mourir et quand il arrive en haut il referme son maillot, c'est son seul soucis ! Sinon gare au méchant sponsor qui ne sera pas content et ne te payera pas! Je trouve que ça nuit à l'estime qu'on peut avoir d'un champion : il fait vraiment un métier et ne se préoccupe pas de l'image qu'il donne, pourvu qu'elle lui rapporte. Je rêve qu'un jour un cycliste se casse gentiment la figure en refermant son maillot et qu'un autre le passe sur le fil, je rêve qu'un skieur pressé de montrer ses spatules face un vol planné les 4 fers en l'air et que Nadal s'éborgne un peu avec son gros bracelet au moment de s'essuyer le visage et ils comprendront que le ridicule peut tuer !!

samedi 5 juillet 2008

Royalement conne.....


Il est difficile d'exprimer autre chose que de l'énervement après la dernière sortie médiatique de soeur Ségolène. Ingrid Bétancourt est libre depuis moins de 48h, le monde entier aussi bien politique que citoyen se réjouit de la nouvelle, la presse unanime et l'opinion publique se félicite de cette heureuse issue et une seule figure politique se démarque stupidement de la terre entière : Ségolène Royal ! Ingrid Bétancourt fraîchement libérée se lance dans une ode à la France, magnifie le lien entre deux pays, remercie les gens de tous horizons du soutient phénoménal qui lui a été apporté, témoigne du fait quelle recevait tous les messages d'encouragement au beau milieu de la jungle, ce qui l'a aidé à tenir, et Ségolène Royal se permet de faire une sortie publique de bobo aigri. Quelle imbécile ! Je suis désolé d'employer un tel vocabulaire mais il n'y a rien d'autre pour décrire la médiocrité dans laquelle elle est tombée. Elle fait du vent, de la polémique gratuite sur le dos d'une femme exemplaire et stupéfiante par tant de lucidité, de patience et d'ouverture sur le monde. Tout le contraire de miss congrès du PS qui rame dans les égouts de la politique politicienne pour se faire une place à tout prix. On n'est pas d'accord avec Sarkozy, soit. On n'approuve pas toujours ces méthodes, admettons. Mais de grâce ne lui reprochons pas d'avoir oeuvré pour la libération des otages et plus particulièrement celle d'Ingrid Bétancourt! Oui il a été efficace, oui il l'accueille en grande pompe, oui Mme Royal il reste malgré tout humble dans le succès ( pour une fois !!) , oui il a reconnu publiquement le choix audacieux du Président Uribe, oui il l'a remercié et oui il est le président qui aura participé à la libération d'Ingrid Bétancourt. Même si vous ne l'acceptez pas et que ça vous met apparemment en rage. Vous affirmez même que la négociation n'a servie à rien : aucun doute vous êtes médiocre et sans dignité. Et quand bien même il y aurait eu négociation, rançon ou corruption de membres des Farcs, qu'est ce que cela peut bien faire si on peut sortir 15 personnes de l'enfer. Vous n'êtes surement pas au courant, comme la plupart d'entre nous d'ailleurs, des tractations, magouilles, chantages ou contreparties qui ont pu être ou non réalisés depuis des mois pour en arriver là. On ne le saura peut être jamais et toutes les suputations sont possibles dans un dossier aussi complexe qui dépasse le commun des mortels. Mais prenons acte de cet heureux dénouement, félicitons toutes les personnes impliquées et soyons simplement heureux pour toutes ces familles à nouveaux réunies.

Apprenez à vous taire à défaut d'être compétente ou tout simplement humaine, ça vous grandira et ça nous reposera....

Je vous souhaite aussi un échec retentissant lors du prochain congrès PS, parce qu'un grand parti politique en France ( mais l'est il encore.....?) ne peut être représenté par quelqu'un comme vous.

Je ne vous salue pas.