mardi 15 avril 2008

Ophtalmophobie !


Le système de santé français n'est plus a un paradoxe près : on rembourse les patchs anti tabac mais on s'apprête à dé rembourser les soins d'ophtalmologie, l'achat de lunettes, peut être un jour les soins dentaires et pourquoi pas, les appareils auditifs ! Donc il vaut mieux fumer 1 paquet de cigarettes par jour que d'être aveugle, d'avoir une rage de dent et de ne rien entendre. Remarquez, rien entendre ça permettrait au moins de ne pas écouter les conneries que peut déblatérer notre chère Ministre de la Santé que l'on rebaptisera d'ailleurs bientôt Ministre de la maladie. Entendre et voir sont quand même des fonctions essentielles du corps humain ! Le B-A BA du bien être et de l'insertion dans la société depuis la nuit des temps. Demandez à un mal voyant, un enfant scolarisé ou une personne âgée si c'est la vue est un luxe. Je pense en fait avoir compris d'où vient le problème : madame Bachelot est myope et malentendante, c'est pourquoi elle ne comprend pas certains problèmes qui touchent la population. C'est comme son passage au ministère de l'écologie : elle n'a rien vu, rien entendu. Si on la laisse faire dans 2 ans on ne sauve plus les enfants prématurés car les parents en feront d'autres mieux portant ; on n'opère plus les seniors, de toute façon ils vont bientôt mourir, et laissons faire le SIDA car il n' y aura bientôt plus de malades ..... parce qu'il n'y aura plus personne ! Messieurs les politiques de droite, ayez le courage d'aller voir un peu ce que font vos amis docteurs libéraux, radiologues, pharmaciens, dentistes, directeur de clinique privé et autres biologistes, qui roulent rarement en Dacia, qui font rarement faillite, qui payent leur personnel au lance pierre et qui s'enrichissent sur le dos des malades. Vous avez déjà entendu parler d'une pharmacie en faillite ? Le plus gros problème est que l'on demande au service public de soigner tout le monde, le plus vite possible et le moins cher possible, avec le moins de personnel possible et d'un autre coté on laisse prospérer des entreprises privées qui n'ont aucun intérêt à diminuer leurs prescriptions, leurs actes, leurs ventes de médicaments, pour toujours faire rentrer un maximum d'argent. Deux systèmes cohabitent et fonctionnent différemment avec les mêmes règles. C'est injuste et c'est encore l'hôpital public et les patients qui vont trinquer : A votre santé ! C'est Roselyne qui régale !!

Aucun commentaire: