lundi 4 février 2008

Elections US : prenons en de la graine

En cette veille de "Super tuesday" aux primaires américaines, il est interressant de décortiquer un phénomène qui nous est malheureusement inconnu. Non je ne parle pas du mode de désignation du candidat démocrate ou républicain par une suite de super tuesday, monday, saturday qui leurs coûte des millions de dollars en campagne, ni de cette facheuse tendance qu'ont les américains pour se passionner enfin pour un noir, une femme d'ex président ou un rescapé de toutes les guerres du 20ème sciècle. Je parle tout simplement de cette faculté qu'ils ont à assumer leur bord politique et leurs opinions. A ce sujet ils peuvent nous apprendre beaucoup de chose. En effet quel plaisir de voir une Oprah Winfrey plus populaire présentarice américaine, une icone, ou encore récemment Sylvester Stalone choisir le plus simplement du monde le candidat qu'ils soutiennent, en s'affichant avec lui ou en faisant campagne. C'est tout bonnement sincère, honnête et normal contrairement aux situations ubuesques qui se sont produites lors de nos propres élections présidentielles. Rappelez vous Alain Duhamel obligé de quitter ses fonctions professionnelles dare dare parce qu'il avait osé avoir de la sympathie pour F.Bayrou lors d'une conférence filmée par un téléphone portable. De Marie Drucker sommée de laisser sa place de présentatrice parce qu'elle sort avec un ministre. Tout comme Béatrice Schoënberg d'ailleurs (bon il est vrai que c'est moins grave que Marie Drucker....). Et pourquoi pas Christine Ockrent qui présente depuis des années des émissions politiques alors que son mari est ministre dans tous les gouvernements qui le veulent bien? On marche un peu sur la tête et on sait pertinemment l'opinion de tel homme public ou de tel présentateur de TV ou de radio. Tf1 c'est à droite, Télérama c'est à gauche comme leurs copains de France Inter, Europe 1 comme Le figaro c'est à droite, et alors ? Ne nous prenez pas pour des imbéciles et arrêtons cette hypocrisie qui consiste à croire que le monde merveilleux des gens connus recelle de décérébrés, sans opinions et qui ne votent pas. Il y en a, certes, mais Michel Drucker, il pourrait dire pour qui il vote, non? Comme Oprah ! Allez Michel, Allez Michel ! Allleeezzzzzz !

Aucun commentaire: